Le maintien à domicile d’une personne en situation de mobilité réduite

Le maintien à domicile d’une personne en situation de mobilité réduite

Elles sont de plus en plus nombreuses, les personnes dont la mobilité est réduite, qui souhaitent pouvoir rester chez elles plutôt que de déménager dans un centre ou dans un logement adapté. Heureusement, une autre alternative s’offre à eux : adapter leur domicile à leurs nouveaux besoins.

De plus en plus d’organismes, de services et de programmes rendent possible le maintien à domicile d’une personne physiquement limitée.

Maintien à domicile

La clé pour simplifier le maintien à domicile, c’est de le planifier. Il est important de vous poser les bonnes questions et de réfléchir aux nécessités engendrées par cette décision :

  • Déterminer comment vous souhaiterez vivre et quel style de vie vous souhaiterez mener.
  • Investissez dans l’adaptation de votre domicile. N’oubliez pas de considérer le quartier dans lequel vous habitez ou habiterez.
  • Pensez à votre vie sociale. Restez à proximité de ceux qui vous sont chers.
  • Favorisez votre sécurité.
  • Planifiez d’avoir accès aux informations et institutions pertinentes.

Planification de votre train de vie

Consultez un professionnel et évaluez ensemble vos besoins. Déterminez le rythme de vie que vous souhaitez mener et préparez-vous en conséquence. Plusieurs informations sont pertinentes et méritent d’être connues telles que :

  • Les programmes et subventions qui pourraient vous être utiles
  • Les déductions d’impôts applicables
  • Les programmes d’épargnes intéressants
  • Le plan financier à élaborer pour votre situation

Soyez prévoyants, tenez compte des imprévus qui pourraient survenir en cas d’apparition soudaine d’une maladie chronique ou d’une incapacité. Assurez-vous d’avoir les ressources nécessaires pour y faire face.

Adaptation de votre domicile

De nombreuses adaptations sont réalisables afin de rendre votre demeure aussi pratique et accessible que possible. Néanmoins, avant d’investir dans la modification de votre maison, il peut être judicieux de considérer quelques aspects :

  • Y a-t-il un centre de santé et/ou de services sociaux ou un hôpital à proximité de votre demeure?
  • Des services d’aide au maintien à domicile sont-ils disponibles dans votre région?
  • Envisagez-vous de réduire la superficie de votre domicile?
  • Y a-t-il des commerces tels qu’une pharmacie et un supermarché à proximité d’où vous vivrez? Si tel est le cas, informez-vous à savoir si ces commerces offrent un service de livraison.
  • Y a-t-il un quelconque service de transport auquel vous pourriez accéder si vous choisissiez éventuellement de ne pas renouveler votre permis de conduire?

Lorsque vous aurez arrêté votre choix sur la demeure qui vous conviendra, considérez de la faire adapter aux réalités d’une personne à mobilité réduite. Vous pourriez, par exemple, faire faire élargir les cadres de portes pour permettre l’accès avec un déambulateur ou un fauteuil roulant, modifier l’accès à la douche, installer un siège élévateur d’escalier ou un ascenseur. De nombreux produits et services sont idéals pour rendre votre maison accessible et sécuritaire. N’oubliez pas que l’objectif est de vous maintenir aussi autonome et confortable que possible.

Informez-vous quant aux programmes de subventions et aux déductions d’impôts qui vous sont accessibles. Sachez aussi que certains produits spécialisés sont non taxables.

Restez actifs et entourés

Tous les professionnels de la santé vous le diront : le maintien des liens avec vos proches et avec votre collectivité procure un avantage certain, car ils favorisent la santé, le bien-être physique, moral et affectif.

Vous pouvez maintenir ces liens de diverses façons, notamment en allant prendre des cafés ou des repas au restaurant avec vos proches, en vous inscrivant à une activité culturelle, en participant à des cours d’intérêt général, en vous inscrivant à des activités communautaires, en étant bénévoles, etc. L’important c’est de favoriser les relations avec les personnes qui vous entourent tout en planifiant de quelle façon vous pourrez continuer de vous impliquer auprès de ces personnes.

Favorisez votre sécurité

Votre sécurité est une priorité. Elle favorise votre bien-être et votre santé. En utilisant du matériel adapté à vos besoins, vous réduisez les risques de chutes ou de fausses manœuvres qui peuvent s’avérer dangereuses. Vous pouvez aussi demander l’assistance du personnel des divers services de soutien, qu’ils soient publics ou privés. Ces services d’adaptent bien aux besoins de leur clientèle. Ils vous fourniront des soins utiles et accommodants. Certains services peuvent être financés alors que d’autres, au contraire, sont payants. Sachez que tous ne sont pas admissibles aux mêmes niveaux d’aide, le tout étant relatif à vos besoins et à vos revenus. Votre organisme communautaire pour aînés ou votre fournisseur local de soins de santé1 peuvent vous aider à déterminer à quels types de soins et services vous êtes admissibles.

Accédez à l’information

Entourez-vous de personnes de confiances et qui seront compétentes dans leur domaine d’activités. Ayez des personnes-ressources à contacter en cas de besoins, ainsi vous ne vous trouverez pas démunis face à un éventuel imprévu.

Vous pouvez, entre autres, trouver de plus amples informations à l’adresse suivante : www.aines.gc.ca